bannieres-passat3

Trouvez des réponses, des questions et toutes les infos sur cette génération de Passat dans les forums dédiés :

496_iii_a_passat

Mars 1988>; (=B3 ou =Typ 35 i ou =III)

Longueur (en m) 4,57
Empattement (en mm) 2623
Poids minimum (en kg) 1100
Diamètre de braquage (en m) 10,7
Capacité du réservoir (en l) 70
Longueur habitable (en mm) 2001
Largeur coudes AV-AR (mm) 1438-?
Capacité coffre (en l) 578

Moteur essence et diesel en position transversale de 68 (Diesel) à 136 ch (Essence, 4 cylindres). Essieux AV: Mac Pherson, AR en « U » à bras oscillants et paliers autocorrecteurs. Versions 4 portes et Variant. 4,57 m de long. Poids de 1100 à 1185 kg. Vitesse maxi de 160 à 206 km/h. Apparition en septembre 1989 de la version G60 (160 ch)-syncro et en mars 1991 du moteur VR6 (2,8 L de 174 ch). Jantes: 6 J x 14; pneus: 185/65 R 14. Diamètre de braquage: 10,70 m. Réservoir de 70 litres. Capacité du coffre: 578 litres.

Lutte anti-rouille: En plus de la II A, carrosserie en partie galvanisée (soit une face, soit deux faces en fonction des éléments: armatures du capot moteur, support de la calandre, portières et capot de coffre, toit ouvrant). Mêmes garanties.

Palette de teintes extérieures :

496_couleurs_iii_a

Le 28 avril 1988, le « M.A. » publie l’essai de la Passat GL 1,8i de 112 ch. « Incontestablement belle, habitable, confortable, pratique, silencieuse et sûre, elle pâtit de sa motorisation trop modeste et surtout d’un étagement de transmission aberrant qui ternit la sécurité de conduite par le manque flagrant de reprises. Les qualités: -Tenue de route parfaite, -Confort et insonorisation, -Habitabilité avant et arrière, -Habitacle fonctionnel, -Equipement complet, -Finition et qualité de fabrication. Les défauts: Transmission très mal étagée, -Reprises atones, -Roue de secours temporaire, -Commande lève-vitre mal placée. Consommation de l’essai: 11,8 L/100. »

En juin 1991, la « revue technique automobile » (revue française) donne dans son avant-propos les informations suivantes: « En mars 1988 au Salon de Genève, Volkswagen présente sa troisième génération de « Passat ». Il s’agit bien d’une toute nouvelle génération puisqu’au lieu de s’apparenter à l’Audi 80 comme les précédentes, la mécanique est spécifique avec un groupe moto propulseur transversal.
A l’origine, la nouvelle Passat offre 4 motorisations: 1,6 litre 75 ch à carburateur, 1,8 l 90 ch à injection monopoint, 1,8 l 112 ch à injection multipoints et 1,8 l 16 soupapes 136 ch. Le moteur Turbo Diesel de 1,6 litre développe 80 ch. Toutes les boîtes de vitesses sont à 5 rapports sauf pour la 75 ch. Deux carrosseries au choix: limousine 4 portes ou break « Variant ». Sur le marché français, les 90 et 112 ch arrivent dès avril 1988. Pour les 136 ch et les breaks, il faudra attendre juillet. La Turbo Diesel ne sera commercialisée qu’en octobre.
A l’automne 1988, VW présente une suspension arrière totalement pneumatique proposée en option sur les breaks « Variant ».
En juillet 1989, apparaît une nouvelle version Diesel à moteur 1,9 litre développant 68 ch et une « G 60 Syncro » à moteur 1,8 l à essence, 160 ch (grâce à un compresseur « G » et une transmission intégrale).
A l’automne 1990, le moteur 1,8 litre 112 ch est remplacé par un 2 litres 115 ch, en attendant que la version 16 soupapes passe, elle aussi, à la cylindrée de 2 litres.
Côté transmission, nous trouvons des boîtes 5 vitesses sauf pour la 75 ch qui commence sa carrière avec une 4 rapports comme équipement de série. Depuis début 1991, la 2 litres 115 ch peut être équipée de la nouvelle transmission automatique VW-Renault à 4 rapports et gestion électronique. sé: BP »

Article écrit par Pierre.

Catégories du blog
Publicité